L'abbaye de Fontdouce

Bienvenue à l’Abbaye de Fontdouce 

En arrivant sur le site, nous allons directement à l’accueil où nous échangeons avec le réceptionniste et payons l’entrée.

Tarif : 6,50€ /adulte et 4,50€ /enfant (3-18 ans)

Un peu d'histoire

  • Fondée vers 1111 par Guillaume de Conchamps (Seigneur de Taillebourg), l’abbaye fut bâtie sur le ruisseau de la Fontdouce. Le nom du monastère provient d’ailleurs de cette appellation. 
 
  • Au début du XIIIe siècle, accolé à l’ouest de la première abbaye romane, un second monastère plus vaste de style gothique est construit. Cet ensemble comprend la salle capitulaire, le couloir-parloir et l’église abbatiale.
 
  • Quelques années plus tard, 4 autres abbayes seront fondées en Vendée, au sud de Saintes, à Nantes et dans le Berry.
 
  • Au XVe siècle, Fontdouce obtient le titre d’Abbaye Royale. Cela entraine un profond changement de son mode d’administration : l’abbé n’est plus élu par ses pairs au sein de la communauté mais, il est nommé par le roi. C’est souvent un grand laïc, qui se fait ordonner et qui profite d’une grande partie des revenus de l’abbaye. 
 
  • Au  XVIe siècle, les guerres de Religion, accélèrent la décadence du monastère. L’église abbatiale et le cloître sont saccagés (ils ne seront jamais reconstruits.)
 
  • L’Abbaye connaît de gros problèmes d’inondations du fait de sa position sur la Fontdouce. Pour permettre aux bâtiments de rester hors de l’eau, le sol est surélevé d’environ 1.5m à l’intérieur des salles comme à l’extérieur. 

  • En 1793, les derniers moines sont chassés.
 
  • En 1794, le site est vendu comme Bien National pour servir de propriété agricole. Avec les années et la Révolution Française, un grands nombre de bâtiment sont détruits et le réfectoire disparait.

  • Le fermier qui rachète les lieux, construit alors en 1830 sur les restes des bâtiments conventuels, une maison de style Premier Empire, celle que vous apercevez au-dessus des jardins. Celle-ci est toujours habitée.

Notre balade

Nous débutons la visite par les jardins de l’abbaye. L’endroit est tranquille et très fleuri, une ambiance reposante règne dans l’air. 

Passé le petit pont, nous arrivons dans les jardins extérieurs, à l’arrière de l’abbaye. On y trouve le cimetière au fond à droite, et l’ancienne église.

A l’intérieur de l’abbaye, nous déambulons dans les pièces, et découvrons une exposition de peinture. Pour info, régulièrement l’abbaye reçoit et expose des artistes de tout horizon.

Après la visite des autres pièces, nous ressortons dans le jardin

Le concept des Naïos

Intrépides et se laissant porter par le courant de la Fontdouce, les Naïos, venus du fin fond des entrailles de notre planète, sont à la conquête d’un Nouveau Monde : le nôtre ! Il faut les stopper en tentant de les dénicher !

L’abbaye propose une visite pédagogique pour entraîner petits et grands dans la recherche des Naïos qui sont de petites pierres colorées aux sourires mesquins.

Il nous faut explorer les moindres recoins des jardins de Fontdouce et ses alentours et surtout ne pas les approcher, mais les prendre en photo et cocher le formulaire remis à l’accueil. Le nombre de Naïos et le temps qu’il aura fallu pour les démasquer détermineront le score. Dernière étape : suivre son classement établi mensuellement sur Facebook, avec à la clé une belle récompense pour le premier ! 

À NOTER qu’en 2021 : La famille des Naïos s’est agrandie ! Boucle d’or, Grand’Pa, Rosita, Minos et Glouton vous attendent… Il y a de nouveaux défis en perspective 

C’est la fin de la balade, si vous voulez en voir plus, la suite en vidéo, …

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
5 1 vote
Évaluation de l'article

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires