LE CHÂTEAU D'Ô

Les bords de Loire ne sont pas les seuls à héberger des trésors patrimoniaux, le département de l’Orne est plutôt bien loti.

Découvrons le Château d’Ô, situé sur la commune de Mortrée, dans le département de l’Orne, en Normandie.

Dès le premier regard, ce château surprend.

Construit sur pilotis au centre d’un étang, le Château d’Ô est entièrement entouré de douves en eaux et d’un splendide parc de 22 hectares.

Le domaine est également composé d’un pavillon Renaissance, d’une orangerie et d’une chapelle du XIXème siècle, les jardins boisés ont conservé leur colombier et leur bâtiment de ferme. Édifié sur une ancienne forteresse par Jehan d’Ô après la guerre de cent ans, ce château Renaissance a été remanié aux XVIIème et XVIIIème siècles.

Il a été sauvé en 1973 de la ruine par un amoureux de vieilles pierres, Jacques de Lacretelle (écrivain et académicien) et son épouse. Sur une quarantaine de pièces, seules quatre sont ouvertes au public et elles donnent lieu à des découvertes plutôt singulières.

Anciennement une salle de gardes, les cuisines ont entièrement été restaurées par les nouveaux propriétaires. Toute en cuivre et en marbre, elle est utilisée régulièrement par le couple Lacretelle.

orne
 

La grande Cuisine toujours occupée par les propriétaires.

La grande galerie qui relie le corps de logis au pavillon d’entrée a été remaniée à la fin du XVIIIème siècle

Dans le grand salon dit « Salon des Muses » une fresque représente les divines se pavanant en trompe-l’œil autour d’un Apollon.

Derrière un pan de mur peint grossièrement était camouflée cette énorme fres­que symbolisant l’état d’âme et l’art de vivre de François d’Ô. La restauration fut effectuée par un restaurateur du Louvre qui passa 8 mois à décaper méticuleusement au tampon chaque parcelle de la fresque.

Les Monuments Historiques se sont occupés des plus gros chantiers et l’association Rempart (association de restauration et d’entretien des monuments du patrimoine historique) se sont chargés des travaux plus légers ne nécessitant pas de connaissances particulières.

Malgré tout, il fallut plusieurs années pour consolider les murs d’enceinte, remettre les douves en eau et recréer un environnement digne de sa beauté.

Un jardin extraordinaire entoure aujourd’hui la demeure. Des essen­ces rares, de vieux arbres centenaires sauvés et préservés, des tonnelles où se promener par un soir d’été.

Le Château d’Ô – route Almenèches – 61570 MORTREE

  • FACEBOOK
  • Twitter
  • FACEBOOK
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 votes
Évaluation de l'article

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires