LE LAC ROSE - SÉNÉGAL

Lors de mon séjour au Sénégal, j’ai eu la chance de visiter le site du Lac Rose avec l’association pour laquelle je travaillais. 
Il s’agissait avant tout d’une sortie pédagogique dans le cadre scolaire et ce malgré les vacances déjà bien entamées. Pour en savoir plus concernant cette aventure, rendez-vous ici.

 Le Lac Rose ou Retlba est en réalité un lagon peu profond entouré de dunes lui permettant de filtrer l’eau salée. La renommée de ce site est du à deux événements. Le premier, vous l’aurez deviné, pour sa couleur rose. La seconde, et là les plus expérimentés ou âgés doivent le savoir, le Paris-Dakar qui à l’époque voyait son ultime étape arriver au dit lac. 

Ce grand lagon mesure 3 km² et reste néanmoins peut profond (3 m). Il est entouré de dunes situées à une centaines de mètres de l’océan Atlantique. Ce lieu historique est d’ailleurs à 35 km seulement de Dakar, mais avec le type de route, préparez-vous à mettre pas mal de temps.

dakar

 

Pour s’y rendre, deux chemins sont proposés. Etant en car scolaire, nous avons emprunté la Route Nationale n°1.
En se référant à la carte ci-contre, deux possibilités s’offrent à vous : tourner à droite à hauteur du croisement Keur Massar au km 20, ensuite rouler jusqu’au terminus de l’Autobus pour emprunter la route de « Boune » (en mauvais état), ensuite à gauche vers le village de Niaga. La deuxième solution par la Nationale 1 est de passer par la ville de Rufisque, ensuite Sangalkam, puis Bambilor.
Comptez une bonne heure de trajet.

D’après la légende, un trop plein de colorant aurait été déversé par les industries pharmaceutiques. Evidemment c’est faux, il faut faire attention aux guides qui vous expliquent l’histoire du lac. Les vrais guides on un badge officiel autour du cou. 

En réalité, la couleur rose vient d’une cyanobactérie, un organisme microscopique s’appelant  Dunaliella salina. Cette dernière fabrique un pigment rouge, surtout quand le ciel n’est pas couvert. Cela lui permet de mieux résister aux rayons solaires et à la concentration de sel. En somme, si vous souhaitez voir le lac avec une couleur rose, partez entre novembre et juin.

L’eau est extrêmement salée, certains sur place vous diront plus que la mer morte d’autres non. Néanmoins, on retrouve 380g de sel par litre d’eau. Pour comparer, la concentration en sel de l’eau de mer est de 32g/l et 280g/l pour la mer morte. 
Les microbiologistes voient un parc d’attraction dans le lac rose. En effet, des scientifiques ont déjà isolé de nouvelles bactéries dont une des plus résistantes au sel. Malheureusement, la surexploitation du sel marin le met en péril. 

Les hommes passent des journées entières a casser, avec un piquet, le sel déposé sur le fond avant de le ramasser à la pelle pour qu’il soit déposé dans des pirogues pouvant contenir une tonne de sel. On va pas se mentir, c’est de la pirogue de compétition. 
Afin de résister à une eau si densément salée, les hommes s’enduisent de beurre de karité. Je précise les hommes car les femmes sont destinées à décharger les pirogues et a entasser le sel sur les bords du lagon. Ce sont aussi des femmes de compétition. 

Cette surexploitation diminue la surface du lac rose. Entre le XVe siècle et 1976, il est passé de 15 km² à 4 km². Il viendra un moment où ce dernier ne sera plus qu’une flaque d’eau, mais nous n’y sommes pas encore.

En plus des hôtels autour du lagon, plusieurs activités sont possibles :

Se baigner ou plutôt flotter sur l’eau est possible mais que pour quelques minutes. Muni d’une combinaison, il ne faudra surtout pas y plonger la tête pour protéger les muqueuses. Certains hôtels proposent cette baignade avec des douches à la sortie qui ne sont pas de refus. 
Vous trouverez des embarcadères pour une virée en pirogue un peu partout. Comme toujours, l’art de la négociation doit-être maîtrisé.

Avant, lac et océan ne faisaient qu’un mais ils sont aujourd’hui séparés par des centaines de mètres de sables. De sublimes paysages de dunes et collines ensablés sont à explorer. Sur la route, vous trouverez des loueurs de quad, chameau, cheval, … Une fois arrivé à l’océan, il faudra faire très attention si vous souhaitez vous baigner.

Comme expliqué précédemment, 35 kilomètres séparent le Lac Rose de Dakar. En chemin, vous découvrirez une multitudes de petits villages dont Niaga, le plus proche du lagon. Se restaurer, se balader et admirer le travail artisanal sont les activités les plus saines que vous pourrez faire. L’occasion de rencontrer une population différente de celle de la capitale est une bonne expérience.

  • FACEBOOK
  • Twitter
  • FACEBOOK
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 0 votes
Évaluation de l'article

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires