LES PARCS NATIONAUX AU CANADA

Quand on pense au Canada, l’une des premières images qui vient à l’esprit est le vaste territoire et les espaces naturels  qui composent ce pays.

Afin de ne rien manquer en termes de paysages, nous avons décidé de visiter les Parc Nationaux du Canada. Si vous aimez la randonnée et le plein air, cet article est fait pour vous !

Qu’est ce qu’un parc national ?

Le Canada est composé de 10 provinces, et compte 37 parcs nationaux et 10 réserves national qui représentent 31 de ses 39 régions naturelles terrestres. Ils protègent une superficie de plus de 336 343 km2.  

Le terme de Parc National est apparu au milieu du XIXème siècle. L’homme considère qu’il est important de protéger les sites les plus exceptionnels de notre planète. La vocation des parcs nationaux est de rendre ces espaces accessibles à tous, tout en sensibilisant les habitants et les visiteurs à la conservation de la faune et de la flore.

La plupart des sites sont gérés en majorité par Parcs Canada ou au Québec par la SÉPAQ (la Société des Établissements de Plein Air du Québec). Le site de la Sépaq.

puka

Tarifs et abonnement à l’année

Tous les parcs nationaux sont payants. Une taxe journalière est demandée à chaque entrée. Vous pouvez vous renseigner en amont sur les tarifs en cliquant sur ce lien

Le Canada propose un pass saisonnier ou annuel, qui permet de visiter l’intégralité des parcs sur tout le territoire.Nous avons opté pour le pass annuel qui nous a coûté 145 dollars (100 €) taxes comprises. Valable un an, nous pouvons rentrer gratuitement avec 7 personnes dans notre véhicule.

Avantages et désavantages du Pass

Ce pass permet de faire des économies si vous prévoyez de visiter au moins 8 parcs nationaux.

Il donne également accès gratuitement à un ensemble de lieux historiques nationaux. Il en existe plus de 1004 répartis sur l’ensemble du territoire. Ces espaces sacrés, archéologiques, religieux permettent de découvrir l’histoire du Canada et des communautés qui l’habitent. 

Nous sommes déçus d’avoir acheté le Pass, au début de l’automne.Il était effectivement annoncé une utilisation annuelle mais, durant une grande partie de notre road trip, les parcs étaient vides ou fermés.

LES PARCS NATIONAUX QUE NOUS AVONS VISITÉ

Le Parc National de la Jacques-Cartier

Le jour de mon anniversaire, Benjamin m’a fait la surprise de m’emmener au cœur du Parc de la Jacques-Cartier à une trentaine de minutes en voiture du Vieux-Québec.

Centre de villégiature quatre saisons en bordure du lac Saint-Joseph, le site de 89 km est praticable été comme hiver. On y pratique la randonnée, la raquette, le ski de fond, le canotage etc.

À notre arrivée, la neige recouvre la plupart des sentiers, c’est très beau. Nous empruntons le sentier des loups (11 kms), marche considérée comme difficile surtout en hiver, avec un dénivelé de 447 m.

Durant plus de 3 heures, nous croisons de nombreux randonneurs expérimentés alors que nous avançons difficilement dans la neige. Aucun regret, car les paysages sont incroyables ! Les montagnes, les points d’eau, on en prend plein la vue. Pour plus d’informations, cliquer ici 

  • Ad. 103 Chem. du Parc-National, Stoneham-et-Tewkesbury, QC G3C 2T5

Le Parc National du Mont-Orford

C’est le tout premier parc national que nous avons visité en Estrie. D’une superficie de 58,37 km, le Mont Orford est situé près de la ville de Sherbrooke dans la région de Magog.

Nous empruntons le sentier des 5 belvédères (Mont-Mégantic, Memphrémagog, Stukely, Bonsecours et Circuit Altitude), les cinq points de vue les plus beaux de la région de Memphrémagog.

Après plus d’une heure de marche, nous atteignons le sommet à 850 mètres d’altitude. où on fait le plein d’émerveillement.

  • Ad. 4380, chemin du Parc, Orford (Québec) J1X 7N9
  • Ouvert tous les jours de 6h00 à 22h00, la randonnée pédestre est permise du début du mois de mai au 1er novembre. 

Le Parc National Forillon

Créé en 1970, au Québec, le parc national Forillon s’étend sur 244 km2 dans le nord de la péninsule de Gaspé, à l’extrémité est de la chaîne des Appalaches. 

Onze sentiers de randonnée traversent le site. Nous avons opté pour le chemin des Graves, qui mène au phare en longeant les anses et les plages de galets.

Le joli phare blanc et rouge perché sur la falaise de la péninsule et les paysages environnants est l’un des plus hauts du pays. De là, un petit chemin escarpé mène au dernier belvédère de la balade. Après quelques marches, nous arrivons au « Bout du Monde » d’où la vue est magnifique.  Nous avons la chance d’observer des otaries jouant avec des cormorans. une baleine, de nombreux oiseaux et un porc-épic. 

Ce sentier fait partie du Sentier International des Appalaches, un parcours de 45 km, qui traverse le parc d’ouest en est et se divise en deux segments : celui de l’arrière-pays celui de la presqu’île.

  • Ad.2286 Bd de Grande Grève, Gaspé, QC G4X 6L7
gaspé
gaspé
gaspé

Le Parc National de la Mauricie

Un incontournable dans la région de Québec, le parc national de la Mauricie, qui abrite plus de 150 lacs dont le lac Wapizagonke. Une trentaine d’espèces d’arbres occupent plus de 93% de la superficie totale du parc sur une superficie de 550 km2, en automne, c’est juste magnifique.

Recevant peu d’informations à l’accueil, nous décidons de parcourir la randonnée du Lac Edouard. 

Cette randonnée devait durer deux heures aller/retour et longer des lacs sublimes. Après plus de trois heures de marche, nous ne sommes toujours pas à la moitié du parcours.

gaspé
gaspé
Mauricie

Déçus et ne voulant pas rester sur une impression négative, on rebrousse chemin et reprenons la voiture pour profiter des points de vue accessibles par la route. Les paysages sont incroyables et nous avons une vue incroyable sur le lac Wapizagonke.

  • Ad. Chemin de Saint-Jean-des-Piles, Shawinigan, QC G0X 2V0
gaspé

Le Parc national de Pukaskwa

C’est assurément le parc que nous avons préféré.. Pas âme qui vive à l’accueil du parc car l’entrée est autonome. Nous récupérons une carte et débutons la randonnée. 

Le plus grand Parc national de l’Ontario, le Parc national Pukaskwa couvre une superficie de 1 878 kilomètres carrés. Il est célèbre pour ses forêts boréales denses et ses vues époustouflantes du lac Supérieur. Un terrain de camping sauvage est aménagé avec plusieurs espaces communs. Bien sûr, hors saison, tout est fermé !

puka
puka

On a marché environ 2 h dans ce parc sauvage où nous avons croisé des renards, des poules et un drôle d’oiseau mais pas d’ours. Entre nous, j’ai chanté sans relâche pour ne pas tomber nez à nez avec un de ces spécimens. 

On garde un très beau souvenir de ce parc qui nous a fait passer de la forêt aux plages. 

  • Ad. ON-627, Heron Bay, ON P0T 1R0
puka
puka
puka

Le Parc du Mont Riding

Parc forestier protégé, le parc abrite un écosystème riche, d’une superficie de sentier de 400 kilomètres,. Il nous intéressait particulièrement car c’est un des espaces dédiés aux bisons. 

Nous avions prévu d’y passer la journée mais, comme dans le parc précédent, il n’y a personne à l’accueil. Rien n’est ouvert ! 80 % des sentiers sont fermés. Celui qui mène aux bisons l’est également. Après un bref tour dans le parc et au vu de la météo, on décide de rebrousser chemin. 

  • Ad. 135 Wasagaming Dr, Onanole, MB R0J 1N0
5 2 votes
Évaluation de l'article

Laisser un commentaire

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Diane Lévesque
Diane Lévesque
1 mois il y a

Super article et de très belles photos. Vous m’en avez même appris sur les parcs.
J’ai vérifié rapidement sur Internet et comme je le pensais, il y a 10 provinces et 2 territoires.
Bye et au prochain article.