L'INCONTOURNABLE DOMAINE DES NOBLES ALPAGAS

alpaga

On ne pouvait pas quitter Sutton, sans aller découvrir l’un des nombreux domaines d’Alpaga situés dans la région. Nous avons décidé de visiter le Domaine des Nobles Alpagas.

L'histoire du domaine

L’aventure débute en 2007, René Desharnais le propriétaire du domaine, achète son premier Alpaga nommé : Aristo Milady Théodora, de couleur blanche, celle-ci n’est alors âgée que de six mois. 

Durant l’hiver 2007-2008, l’équipe débute la création de la ferme, pour cela ils abattent les arbres nécessaires à la construction du bâtiment. Chaque planche de bois et matériel utilisé a été récupéré directement sur les terres du domaine.  Au fur et à mesure des mois, de nouveaux Alpagas arrivent sur la propriété, la plupart proviennent d’élevage en Alberta. 

A ce jour, le domaine comprend, le terrain en extérieur, la ferme et la boutique et celui-ci accueille entre 50 et 90 Alpagas selon les périodes. 

Comme il nous a bien été expliqué lors de la visite, le but premier de ce domaine est de faire reproduire les Alpagas afin que la lignée soit d’une très grande qualité. Le propriétaire recherche avant tout à avoir un animal sein, avec un beau poil et une belle couleur, afin de pouvoir le vendre ou bien bénéficier de sa laine pour confectionner divers objets. La valeur de l’Alpaga le plus cher sur le domaine est de 150 000 dollars. 

Ad. 24 Chemin Barnes, West Brome, QC J0E 2P0 
Ouvert du mercredi au dimanche de 10h à 17h – Visite gratuite 

alpaga

Mais c'est quoi un Alpaga ?

L’Alpaga fait partie de la famille des camélidés comme le chameau, le lama ou la vigogne. Ils sont apparus il y a 16 millions d’années en Amérique du Nord puis ont migrés vers l’Amérique du sud. 

Apprivoisé il y a 6000 ans par les tribus comme les Incas, les Hommes ont commencés à élever les Alpagas et les chérissaient comme des trésors. En effet, ces animaux étaient une réelle richesse pour eux, ils leurs permettaient de se nourrir, de se réchauffer mais aussi de se servir de leurs excréments comme des combustibles. 

Aujourd’hui la population mondiale d’Alpagas est d’environ 6 millions d’individus, dont 90% se situent encore en Amérique du Sud.

La visite du domaine

Débutons la visite en extérieur avec notre charmante guide, qui était également très drôle. Nous avons appris qu’il existe deux sortes d’Alpagas, le Huacaya (ceux que l’on trouve ici) et le Suri. Ceux-ci se différencient principalement par la forme et la structure de leur fibre. 

  • Le Huacaya, dispose d’une fibre ressemblant à celle du mouton, très épaisse, la fibre pousse de manière perpendiculaire à sa peau. 
  • Le Suri quant à lui, ressemble un peu à un rasta, ses poils comme nos cheveux, tombent vers le sol.

L’Alpaga produit environ 5 kg de fibre par an. Sa couleur peut varier entre 20 teintes, allant du blanc au marron ou au noir. La peau de l’Alpaga est plus douce que le cachemire et plus chaude et légère que la laine. Les propriétaires tondent principalement les alpagas durant le printemps, au vu des températures cela leur permet de ne pas avoir trop chaud en été.  Ici la tonte est fait directement au sol avec un ciseau adapté.

Précédent
Suivant

Les caractéristiques physiques de l'Alpaga

Les Alpagas vivent en harmonie sur le domaine, d’un côté nous avons les femelles et les petits et de l’autre les mâles. 

L’alpaga est une espèce protectrice de son environnement, leur coussinet leur permet de ne pas abimer l’endroit où ils vivent, de plus comme les chats, ceux-ci choisissent un coin litière ou tous iront faire leur besoins. 

Si vous avez déjà vu un chameau, un lama ou un alpaga manger, vous avez peut être remarqué comme dans Cusco, que ceux-ci ont la mâchoire qui déambule de gauche à droite quand ils mangent.

Mais savez vous pourquoi ? Ce phénomène est dû à la construction de leur ossature, ils possèdent six incisives situées sur la mandibule, les mâchoires quant à elle se situent loin en arrière du reste des dents. Ce sont elles qui leur permettent de broyer les aliments en les faisant rouler d’un côté à l’autre.

Les mâles possèdent des canines aiguisées, appelées dents de bataille, qu’il faut retirer vers l’âge de deux ans. Sinon, lors des combats pour les femelles, ceux-ci utilisent ces dents pour arracher les parties génitales de leur adversaires. 

L'industrie du textile

La fibre d’alpaga, longtemps réservée à la royauté est appelée “l’or des Andes”, elle est reconnue mondialement comme la fibre la plus luxueuse sur terre. Très résistante, celle-ci est extrêmement douce et chaude. Elle vous protégera aussi bien en hiver qu’en été. En effet, non allergène elle peut être portée par tous, sachez que durant l’été celle-ci aspirera toute l’humidité de vos chaussures. Ne pourrissant pas elle n’émet aucune odeur, pratique ça. 

L’avantage de la fibre d’alpaga en quelques points :

  • Anti transpirante, absorbe l’humidité
  • C’est un excellent isolant, elle garde la chaleur
  • Elle est anti allergène 
  • Elle est très légère et douce 
  • Il existe une grande variété de couleurs 
  • Elle mesure moins de 19 microns
Le petit bonus, nous avons pu assister à la naissance et aux premier pas de ce bébé Alpaga.
alpaga
alpaga
alpaga

On espère que la balade vous aura plus et que comme nous vous aurez découvert plus en détail cet incroyable animal qu’est l’Alpaga. 

À propos de nous

Nous, c’est Clara & Benjamin, les
 “Autour d’un Monde”.

Passionnés de voyage depuis toujours, nous sommes de retour sur les routes. Dans ce blog vous trouverez nos bons plans, nos voyages et beaucoup de bonne humeur.

Rejoignez-nous sur Insta

nos derniers articles

le pvt canada

Clara Helle

Voyageuse et aventureuse dans l'âme.
0 0 votes
Évaluation de l'article

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires